PATRIMOINE HISTORIQUE



LA HALLE

 

La halle aux grains médiévale reposait à l'origine sur 14 piliers en pierre de taille. Rebatie en 1484, ses deux premiers piliers ont été enlevés. Elle abrite sous sa couverture d'ardoises, la "cage aux lions", ancienne remise pour les poids et les mesures officielles.

Elle abrite toujours le marché deux jours par semaine et l'été, est le théâtre d'animations culturelles.

LA PORTE CHABIRANDE

 

Des trois entrées de la ville murée, la porte Chabirande est la seule qui subsiste. Les deux autres, la porte de la Pradelle et la porte Soulanche ont été détruites.

Cette porte est entourée des vestiges des remparts et fait communiquer le bourg avec le quartier des Bans, l'église Notre Dame, le pont et la rive droite de la Vézère.

 

 


 

 

 


LA TOUR

 

Cette tour desservait les étages de l'hôtel Forest-Defaye qui a été légué en 1855 aux frères de Saint-Viateur pour y installer une école de garçons.

Cette dernière a été remplacée en 1964 par un bâtiment regroupant des services administratifs.

Un escalier donne accès au sommet de la tour, duquel s'offre une vue panoramique de Treignac, de ses clochers et des monts environnants.

LE VIEUX PONT

 

Appelé aussi pont de l'hospice, il est fort ancien sans que l'on puisse toutefois préciser la date de sa fondation. Il est probable qu'il a été reconstruit au Moyen Age sur l'emplacement d'un pont romain.

Il possède trois arches et se situe au fond de la vallée profonde que creuse la Vézère à cet endroit.

 


 

  LA FONTAINE SAINT MEEN

 

La fontaine de Saint-Méen aurait des vertus curatives. Forte de cette réputation, elle attire chaque année, le 24 juin, plusieurs dizaines de personnes, la plupart originaires de l'arrondissement de Brive.

Les Treignacois, quant à eux, utilisent peu le "pouvoir" des eaux de Saint-Méen, sauf à des fins touristiques puisque la fontaine est logiquement au programme du circuit de l'eau proposé par l'office de tourisme.


 

L'ANCIENNE CHAPELLE NOTRE DAME DE LA PAIX

 

Cette ancienne chapelle dédiée à "Notre Dame de la Paix" a été construite en 1626 à l'initiative de Philippe de Pompadour, baron de Treignac et de Jean Dumas, avocat.

Temple de la raison pendant la révolution puis mairie jusqu'en 1987, elle sert aujourd'hui de salle de réunion du conseil municipal.

Son clocher "tors", remarquable, a une forme très rare en Europe. 

 

 

Afin de mieux découvrir ce patrimoine, l'office de tourisme vous propose des visites guidées de la cité, du petit patrimoine au fil de l'eau ( lavoirs, fontaines, étangs...) et des randonnées pédestres accompagnées.

Le programme détaillé de ces visites est constamment disponible à l'office de tourisme.